La gauche à venir. Politique et mondialisation

"Penser l'avenir de la gauche face à la mondialisation résume l'ambition de notre propos." Telle est l'intention de Zaki Laïdi qui ouvre ce livre et qui le pose d'emblée au coeur de l'actualité. Il nous rappelle que, pour la gauche, la liberté ne se conçoit pas sans l'égalité alors que la droite voit dans la liberté une source fondamentale d'égalité. Différence fondatrice qu'on a trop tendance à oublier. C'est pourquoi la droite tend à naturaliser les rapports sociaux, là où la gauche cherche à les socialiser.

Ce livre, pugnace, montre le conformisme idéologique dont souffre la gauche française, un conformisme qui gêne sa compréhension des dynamiques actuelles de la société et des enjeux politiques et culturels de la mondialisation.

Pour Zaki Laïdi, la préservation de l'identité politique de la gauche devra passer par une profonde modernisation culturelle, avec le défi de penser la continuité de l'action publique, non pas contre l'Etat, mais par delà l'Etat. Une pensée forte après les événements tragiques de Gênes, et avant une année électorale particulièrement importante en France.

© Editions de l'Aube, 2001

On en parle dans la presse...

"La gauche à venir, politique et mondialisation", Esprit, juin 2002
"Etre de gauche et accepter la globalisation", Le Monde, 07/12/2001
"SOS démocratie", L'Expansion N°658, 6-19/12/2001
"Un manifeste du social-libéralisme", Libération, 4/12/2001

"La politica del bene comune", Manifesto, 27/10/2001